Tous les membres constituant le groupe d’imagerie médicale Léonard de Vinci, sans exception, sont (ou ont longtemps été) attachés hospitaliers :

  • Gérard Morvan : ancien Interne des hôpitaux de Paris, ancien Chef de Clinique -Assistant des hôpitaux de Paris, ancien attaché Consultant de l’hôpital Beaujon.
  • Marc Wybier : ancien Interne des hôpitaux de Paris, ancien Chef de Clinique -Assistant des hôpitaux de Paris,  Praticien Hospitalier temps partiel à l’hôpital Lariboisière.
  • Frédéric Zeitoun : ancien Interne des hôpitaux de Paris, ancien Chef de Clinique -Assistant des hôpitaux de Paris, ancien Praticien Hospitalier à l’hôpital Saint Antoine
  • Philippe Mathieu : ancien Interne des hôpitaux, ancien Assistant des hôpitaux de Paris, attaché à l’hôpital Léopold Bellan 
  • Valérie Vuillemin : ancien Interne des hôpitaux de Paris, ancien Chef de Clinique -Assistant des hôpitaux de Paris, attachée à l’HEGP.
  • Philippe Bossard : ancien Interne des hôpitaux de Paris, ancien Chef de Clinique -Assistant des hôpitaux de Paris, attaché à l’hôpital Lariboisière.
  • Henri Guerini : ancien Interne des hôpitaux de Paris, ancien Chef de Clinique -Assistant des hôpitaux de Paris, Praticien Hospitalier temps partiel  à l’hôpital Cochin.
  • Frédéric Préaux : Ancien interne des Hôpitaux. Ancien chef de clinique des Hôpitaux de Paris. Ancien praticien hospitalier à l’Hôtel Dieu. Spécialisé en Imagerie Uro-gynécologique
    et en Imagerie de l’infertilité du couple. 
  • Fabrice Thévenin : Ancien interne des Hôpitaux de Paris. Ancien assistant spécialiste des centres anticancéreux. Ancien chef de clinique des Hôpitaux de Paris. Attaché à l’Hôpital Cochin.
  • Alexandra Rubini : Ancien interne des Hôpitaux. Ancien chef de clinique/ Assistant des Hôpitaux de Paris. Attachée à l’Hôpital Cochin.
  • Daniel Szwarc : Ancien Interne des hôpitaux, ancien Chef de Clinique -Assistant des hôpitaux de Paris, ancien assistant des centres de lutte contre le cancer, praticien consultant à l'institut Curie-Paris.
  • Gabriel Corcos : Ancien Interne des hôpitaux de Paris, ancien Chef de Clinique -Assistant des hôpitaux de Paris; Médecin radiologue temps partiel  à l'institut Montsouris.
  • Elodie Sibileau : Ancien Interne des hôpitaux de Paris, ancien Chef de Clinique -Assistant des hôpitaux de Paris; Praticien Hospitalier temps partiel à l’hôpital Lariboisière.
Plusieurs sont membres d’une ou de plusieurs Sociétés Savantes cliniques (Société Française de Rhumatologie, Société française de Chirurgie Orthopédique et traumatologique ? Société Française de médecine et Chirurgie du Pied…etc  ….) et nous entretenons avec nos collègues cliniciens des liens anciens, continus et étroits.

PRENDRE
RENDEZ-VOUS
EN LIGNE

Pour prendre rendez-vous en ligne cliquez ici.

LE CENTRE

Centre CORTAMBERT
43 rue Cortambert - 75016 PARIS
Ouvert du lun. au vend. de 8h30 à 18h30
Le samedi, de 8h30 à 12h
01 47 04 44 20 - Fax : 01 45 20 73 64
secretariat@imagerie-medicale-vinci.fr

NOS RADIOLOGUES
Dr Gérard MORVAN
Dr Marc WYBIER
Dr Philippe MATHIEU
Dr Frédéric ZEITOUN
Dr Valérie VUILLEMIN
Dr Philippe BOSSARD
Dr Henri GUERINI
Dr Frédéric PRÉAUX
Dr Fabrice THÉVENIN
Dr Alexandra RUBINI
Dr Elodie SIBILEAU
Dr Gabriel CORCOS
Dr Daniel SZWARC

LES EXAMENS

  • Scanner
    Le scanner, ou tomodensitomètre, est un appareil qui associe rayons X et détecteurs électroniques. La lecture informatique des données ainsi détectées permet d'obtenir une image en coupe des différentes parties du corps humain. 
  • L'imagerie par résonance magnétique - IRM
    L'imagerie par résonance magnétique (IRM) n’utilise pas les rayons X : elle associe le champ magnétique d’un aimant et des ondes de radiofréquence. La région du corps à étudier est placée dans le champ magnétique, puis elle est stimulée par une antenne adaptée, capable d’émettre des ondes radio et de recevoir en retour la réponse du corps à cette stimulation. Le signal récupéré est analysé par un ordinateur qui le traduit par des images en coupes. 
  • Echographie
    L’échographie utilise les ultrasons. Une même sonde émet des ultrasons au contact de la région à étudier et récupère l’écho que renvoient les tissus humains. Là encore, c’est l’ordinateur qui, à partir de ces échos récupérés, fabrique une image en coupe. 
  • EOS
    EOS est un système innovant. Bien qu’il utilise les rayons X, la dose d’irradiation est  dix fois plus faible qu’une radiographie équivalente, grâce à un procédé fondé sur les découvertes du prix Nobel de physique Georges Charpak. EOS permet d’étudier l’ensemble du squelette en position debout. Il est particulièrement recommandé pour la surveillance des scolioses de l’enfant.
  • L’arthro-scanner et l’arthro-IRM
    L’arthro-scanner et l’arthro-IRM couplent l’injection d’un produit de contraste dans une articulation (épaule, coude, poignet, hanche, genou, cheville)  et son étude détaillée en coupes fines par un scanner ou une IRM selon les problèmes posés.